• Fastfoot

Ben Küffer: «Monter en 2e ligue avec mon club de coeur, c’était un rêve qui se réalisait»



Le nom de Ben Küffer est bien connu dans le microcosme du football régional. Redoutable buteur, il fait les beaux jours du FC Nidau en 2e ligue depuis de nombreuses années déjà. En octobre 2017, une grave blessure contractée au genou droit lors d’un match contre Besa a pourtant bien failli mettre un terme à sa carrière. Mais après plus d’une année et demie de convalescence, il a opéré son retour en fin de saison dernière contre Aarberg. Et il ne lui aura pas fallu longtemps pour faire trembler les filets à nouveau. Entré à vingt minutes de la fin, il se fit l’auteur d’un but et d’une passe décisive. «Lorsque j’ai repris l’entraînement, c’était vraiment dur. Je ne savais pas si j’avais encore le niveau. Mais je voulais à tout prix pouvoir jouer encore un match à domicile, devant notre public», avoue Ben Küffer. «Je pensais vraiment arrêter après ce match, mais je me suis senti tellement bien, tout le monde m’a soutenu et j’ai finalement décidé de continuer une année de plus.»


Les derbys contre Azzurri


Pour cette saison, le coach du FC Nidau Marc Bönzli compte sur lui pour tourmenter les défenses adverses et permettre au «vert et noir» d’engranger un maximum de points. Hélas, l’attaquant de 31 ans s’est déchiré le muscle pectoral en ouverture de championnat et n’a pas rejoué depuis. Son retour au jeu devrait toutefois être imminent. «C’est vraiment de la malchance. Je n’ai pratiquement jamais été blessé de toute ma carrière. Et là j’enchaîne les problèmes. Mais je reste confiant et je me réjouis de pouvoir jouer les derbys du mois d’octobre; tout particulièrement celui contre Azzurri (réd: le 19 octobre). J’aime jouer contre eux et surtout à la Champagne. Il y a souvent beaucoup de public et ils m’ont toujours traité avec beaucoup de respect. Même ma femme qui ne s’intéresse pas du tout au football, apprécie d’aller boire un café là-bas le dimanche matin», dit-il dans un grand sourire.

Après avoir fait ses classes de junior au FC Nidau, entrecoupées de trois années dans les sélections cantonales, où il a côtoyé des joueurs de la trempe de Labinot Sheholli ou Kaua Safari, c’est du côté du FC Aegerten, en 3e ligue, qu’il s’engage à 18 ans, malgré l’intérêt manifesté par plusieurs clubs, dont le FC Bienne. «C’est vrai qu’à ce moment-là j’ai vraiment hésité à tenter ma chance dans le football. Mais en même temps je commençais un stage dans l’horlogerie et je savais que je n’étais pas prêt à faire tous les sacrifices nécessaires», lâche Küffer, qui, depuis peu, à lancer sa propre marque de montres.


Des promotions avec Aegerten et Nidau


C’est donc du côté d’Aegerten que le natif de Bellmund va commencer à exprimer ses redoutables talents de buteur chez les actifs. «L’entraîneur (réd.: Markus Weidmann) m’avait appelé pour me dire qu’il avait l’intention de monter en 2e ligue et que pour ce faire il avait besoin d’un attaquant. Le projet m’avait intéressé et j’avais donc accepté de le rejoindre.» Et dès sa deuxième saison, le club connaîtra la promotion tant souhaitée. Au total, l’aventure à Aegerten aura duré sept ans. Puis l’envie de retrouver son club d’enfance a été la plus forte. A 25 ans, il retourne donc au FC Nidau, en 3e ligue, avec la folle envie de contribuer à l’ascension d’une équipe qui se morfondait depuis de nombreuses années dans le ventre mou de la catégorie. «Et on a directement décroché la promotion au terme d’une saison incroyable! Personne nous attendait et on était allé gagner 2-1 à Berne contre Ilirida lors des finales. Monter avec mon club de cœur, c’était vraiment un rêve qui se réalisait.» Et Ben Küffer avait été le grand artisan de cette promotion, lui qui avait terminé cette année-là meilleur buteur cantonal avec la bagatelle de 36 réussites.

L’inusable attaquant devrait être à disposition de son coach dès ce week-end, pour le match contre Besa. Et la semaine suivante, place au tant attendu derby face à Azzurri. L’occasion pour le public d’admirer à nouveau (pour la dernière fois peut-être) le duel entre le buteur nidowien et Sergio Makengo, l’emblématique gâchette du FC Azzurri.

Inscrivez-vous a notre Newsletter!

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon

© 2019 fastfoot.ch